3 façons de financer son investissement immobilier en Belgique

Depuis maintenant quelques années, genre depuis 2019/2020, les banques sont de plus en plus strictes dans l’octroie de crédit pour un achat d’investissement locatif. La majorité des banques exigent 80% , certaines 90%. Cela veut dire qu’il faut mettre sur la table non seulement les +/- 15% de frais de notaire mais aussi +/- 20% de quotité, cad posséder 35% du prix d’achat. En prenant 2 exemples

  • pour un bien qui coûterait 100.000 euros, il faudrait apporter +/- 30 à 35K de fonds propres
  • et pour un immeuble de 200.000 euros , il faudrait apporter +/- 60 à 70.000 euros !

Quel travailleur normal, au salaire normal ou plus grand que la moyenne, qui est autour de la quarantaine d’âge (entre 35 ans et 45 ans) aurait ces 70K euros sur son compte et prêt à les investir sur un bien immobilier ?

Ces montants nous amènent à réfléchir sur les possibilités de financement. Nous pouvons en citer 3 à ce niveau

  1. Crédit bullet ou crédit saucissonné
  2. Crédit à mensualités évolutives
  3. Crédit en famille

1. Le crédit bullet

Le crédit bullet ou crédit in-finé est une forme de financement immobilier où l’on paye « seulement » les intérêts pendant la durée du prêt ET le capital complet en une fois à la fin !

Il s’applique dans des cas particuliers comme

  • je n’ai pas un grand salaire ou les loyers ne sont pas suffisants pour payer la banque chaque mois mais …
    • le bien va prendre de la valeur et donc in-finé (ou après quelques années +/- 7 à 10 ans) je pourrais le vendre, payer le capital et empocher la plus value au passage 😉
    • et/ou j’ai une assurance vie (ou assurance groupe) que je vais toucher dans 15 ans ou 20 ans et qui va donc payer le capital restant

Une variante du crédit bullet est de dire

  • je mets 70% du financement à remboursement « normal »
  • et 30% en bullet


Autres articles sur le sujet ...